Retrouvez motrech sur son nouveau site http://motre.ch/

7 oct. 2008

Emilie Google + bêta = 45 %

45 % c'est le pourcentage d'outils Google en version bêta (soit 22 outils sur 49), d'après le site Pingdom. Comme le souligne Olivier, si pour certains outils récents comme Knol, ça paraît normal, pour d'autres services comme Gmail, c'est étonnant. Combien de temps un outil, site, service est censé rester en version bêta ? Et quels sont les critères qui définissent ce statut ?

La définition de Wikipédia de bêta :

"Le test bêta — on utilise fréquemment le terme anglais beta-test — est la deuxième période d'essai d'un produit informatique avant sa publication. Un produit en période de test bêta est généralement soumis à un nombre important ou représentatif de personnes : les bêta-testeurs. Ils peuvent être soit des employés de la société qui développe le logiciel, soit des bénévoles notamment dans le cas des logiciels libres. Ces personnes ont pour but d'utiliser le logiciel et de rapporter les problèmes rencontrés ainsi que leurs suggestions. Le but de cette phase est d'implémenter toutes les fonctionnalités du logiciel final. Le test bêta sert essentiellement à trouver des bogues résiduels, ou bien à modifier l'interface utilisateur."
Avec Gmail, c'est toujours pas le cas ?

Jérôme : Bon, je vais vous expliquer le problème : en fait, le service que nous avons l'habitude d'appeler GMail s'appelle officiellement GMail Beta. C'est de là que vient toute l'ambiguïté. Il ne s'agit nullement d'une version béta, mais tout simplement du nom du service.

0 commentaires:

Publier un commentaire