Retrouvez motrech sur son nouveau site http://motre.ch/

2 oct. 2008

Jérôme La personnalisation va s'accentuer

Comme pour la mobilité, la personnalisation et le profiling étaient déjà annoncés un peu avant 2000. Et depuis, pas de grandes nouveautés. Mais la situation globale a évoluée et elle devient beaucoup plus propice.

Le premier axe de la personalisation sera la localisation. Elle devrait permettre (dans certains cas) de proposer des réponses plus pertinentes en fonction de l'endroit où se trouve l'utilisateur. Un exemple simple consisterait par exemple à afficher en résultat supplémentaire (grâce à la recherche universelle ?) le concessionnaire Jaguar le plus proche de votre localisation actuelle lors d'une recherche sur le terme jaguar. C'est l'exemple le plus simple que nous puissions imaginer de recherche enrichie grâce à la localisation. Mais nous pouvons en imaginer bien d'autres et de bien plus complexes (grâce notamment aux enrichissements déjà proposés sur Google Maps ou Google Earth).
Emilie : comme par exemple le fait de se faire suggérer une liste de restaurants ou de lieux touristiques en fonction de l'endroit où on se trouve ?
Le deuxième axe concernera l'utilisation du graphe social de l'utilisateur. Et sur ce point, la situation a fortement évolué depuis quelques temps. Avec Facebook, LinkedIn, Twitter, ou encore OpenSocial API il devient relativement facile de reconstruire le réseau social d'un individu.
A partir de ce réseau, on peut imaginer de multiples utilisations pour améliorer la pertinence des recherches. La première pourrait consister à utiliser l'historique des recherches de vos amis (et même de leur navigation avec Chrome) pour affiner vos résultats.
Emilie : un historique constitué de manière collaborative et reposant sur une micro-communauté... intéressant tout ça. Encore faut-il que la communauté soit suffisamment active et aussi centrée sur des centres d'intérêt identiques.
Comme toujours dans ce domaine sensible de la personnalisation (et du profiling, car pas de personnalisation sans profiling préalable), le frein essentiel sera le respect de la vie privée des individus. Ce qui ne sera pas un obstacle majeur pour Google, tant il sait parfaitement bien comment, petit à petit, délicatement, insinueusement, se glisser dans notre vie et suivre notre vie numérique (pour rebondir sur un récent billet d'Olivier Ertzscheid qui retraçait les 10 moments clés de l'histoire de Google, pour ma part, je n'en conserverais qu'un : le lancement de Gmail. En effet, c'est à partir de ce moment précis que le compte Google est né, et qu'il s'est petit à petit étendu aux autres services, afin de pouvoir centraliser notre vie numérique).

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire