Retrouvez motrech sur son nouveau site http://motre.ch/

27 oct. 2005

Jérôme Mon disque dur chez Google

Nouveau service Google. Google Base. Certains y voient déjà un service de petites annonces, ou bien même un concurrent à eBay. Ce ne sont que des exemples de ce que l'on peut faire avec Google Base. Google Base va plus loin...


Malheusement, tout comme GWA qui connait quelques problèmes depuis son lancement et fait des apparitions furtives pour disparaître aussi rapidement, Google Base semble prendre le même chemin. Les service est en ligne quelques instants, on y rencontre alors une vieille amie (la page 404 Not Found), puis il disparait totalement, derrière une erreur HTTP 502, puis il revient...
Je n'ai donc pas été en mesure de pleinement tester ce service. (Questions subsidiaires: Pourquoi un tel empressement à mettre en ligne des produits peu stables? Pour ma part, l'image de qualité de Google en prend un coup à chaque fois, pas vous?)

Dommage, car hormis, les habituels problèmes de confidentialité et d'exploitation commerciale des données personnelles que ce nouveau service soulève, il semble très intéressant. Google Base, c'est un peu votre fourre-tout en ligne. On peut tout y mettre, ses rendez-vous, ses contacts, ses listes de courses, et bien plus encore. Chaque type d'item dispose des ses propres attributs, mais vous pouvez les étendre selon vos besoins (un peu à la manière des contacts dans GMail).
Bref, une base de données personnelle, en ligne, proposant un schéma de base que l'on peut étendre selon ses besoins. Pas mal du tout.
Qu'est-ce que cela vous inspire?

Local vs Distant
Cette approche rejoint tout à fait l'approche WinFS [en] de Windows Vista [en]: La disparition des arborescences de fichiers telles que nous les connaissons aujourd'hui. Juste un magma d'items que l'on caractérise par des métas données (on rejoint ici encore un fois les folksonomies et les microformats). Soit dit en passant, la disparition de l'organisation de l'espace de stockage en une arborescence de répertoires rend l'outil de recherche indispensable, puisqu'il devient l'unique moyen de retrouver une information.
Mais là où Windows Vista se positionne en base de donnée locale à votre poste de travail, Google va plus loin et vous propose que votre base de donnée distante. Avantages de cette approche: Vos informations sont disponibles partout. Plus de problèmes de synchronization entre votre ordinateur de bureau, votre ordinateur portable, votre PDA ou votre mobile. Inconvénient: Suis-je prêt à mettre toutes mes données en ligne? Quel est le niveau de confidentialité? Mes informations personnelles seront-elles exploitées à des fins commerciales?
Sur ce sujet, je vous renvoie donc à l'article incontournable d'Olivier Ertzscheid, "Le jour où notre disque dur aura disparu", ainsi que le tout récent "Gmail, Blinkx, Filangy: trois services, une tendance" sur Outils Froids.

WebOS
Par la même occasion, le WebOS [en] se rapproche à grands pas.
Plus rien en local sur votre poste de travail. Juste la couche OS minimale permettant l'interfaçage avec les différents appareils connectés à votre ordinateur. Les données sont dans une base distante (Google Base, ou autre). Le seul applicatif qui restera en local sur votre poste de travail sera votre navigateur (Tristan Nitot soulignait il n'y a pas si longtemps que les utilisateurs étaient beaucoup plus enclins à changer de suite bureautique que de navigateur). Vous utiliserez un webmail pour lire vos mails, une suite bureautique en ligne (voir gOffice ou AjaxOffice) pour rédiger et lire vos documents, etc.

Et l'utilisateur?
Personnellement, d'un point de vue architecture et fonctionnel c'est bien l'informatique dont je rêve. Mais cette décentralisation, cette perte de contrôle de mes informations personnelles me fait peur. En tant qu'individu, nous avons le choix bien sûr. Ainsi pour préserver au maximum ma vie privée, je pourrais tout simplement ne pas "mettre tous mes oeufs dans le même panier". Mais c'est une pure illusion car la vraie force de tous ces services web sera leur interaction. Si j'utilise tous les services web Google, je bénéficierais de services à valeur ajouté par l'interaction de tous les services Google. Or il y a peu de chance que Google, Microsoft et Yahoo! (et espérons d'autres) permettent une forte interaction entre leurs web services respectifs. Et finalement, au lieu d'avoir le choix d'utiliser un fournisseur de services différent pour chaque type de service, je me retrouve devant le choix de savoir avec quel unique fournisseur de services je vais entièrement me lier.



TAGS : , , , ,

4 commentaires:

Sebastien Billard a dit…

Je vois éventuellement dans Googlebase une sorte de Yahoo Store : combiné à Google purchase, on pourrait y vendre toutes sortes de choses, y compris de l'information.

Concernant la mise en service par intermittence de ces applications, je crois que c'est tout à fait voulu, comme les fuites chez Apple : on fait parler de soi à moindre frais, et les spéculations vont bon train. Mais attention, le buzz fatigue à la longue...

Concernant GWA il est accessible ici : http://webaccelerator.google.com/dc.html
Attention un javascript force le telechargement, une méthode couramment employée dans le domaine du spyware...

Loran Bernardi a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Loran Bernardi a dit…

Bonjour,

je constate au jour le jour que les outils ordinaires que j'adopte
et dont je ne peux plus me passer (del.icio.us, netvibes, yahoo mail, blogger et parfois knoppix ) vont exactement dans le sens décrit ici d'une "disparition de mon disque dur".

Il manque en effet un espace de stockage facilement accessible (Il y a bien FTP mais je le trouve mal intégré a mon environnement). Et l'utilisation de GMail comme espace de stockage, est quand meme un peu du bricolage ;).

Tout ceci me fait penser que de plus en plus on peut envisager que des clients legers (un browser) et surtout mobiles (un telephone, peut aisement faire fonctionner un browser) vont pouvoir remplacer notre envirronement traditionnel.

L'exercice de projection est certes delicat, ceci dit,
l'avénement de la "révolution sociale" décrite par Howard Rheingold dans le livre smart mobs ,
est peut-etre en train de se mettre en place, sous nos yeux... .

Cordialement,

Franck Poisson a dit…

Plus Google monte ce que j'appelle son "WebTop" (votre contenu personel d'habitude sur votre PC que Google vous incite à sauvegarder sur leurs servers), plus ça sent le BigBrother pour mieux vous connaitre et donc mieux revendre votre profil aux annonceurs. CQFD.

Enregistrer un commentaire